Apprendre à dompter le rythme de vos affaires

rythme

Signer un gros contrat, perdre un employé-clé, recevoir un avis de l’Agence du revenu, dire non à un client important, réaliser le plus haut chiffre d’affaires de son histoire, changer de comptable ou encore demander du financement… Ouf ! Même s’il est palpitant, l’entrepreneuriat nous fait assurément vivre des montagnes russes d’émotions ! Dans ce contexte, il est donc difficile de définir précisément ce qu’est la réussite entrepreneuriale. Elle est très personnelle, contextuelle et peut-être également très éphémère. La réussite de l’un est le premier pas d’un autre, tout comme les obstacles de l’un sont les succès de l’autre. Si l’entrepreneuriat était un long fleuve tranquille, serions-nous en affaires ? Absolument pas ! Malgré tout, combien d’entrepreneurs cherchent ce fameux équilibre ? On aime cette vie trépidante, mais force est de constater que ça use les souliers. Pour ma part, je crois avoir vécu tous les hauts et tous les bas que peut nous faire vivre l’entrepreneuriat. En talons hauts svp ! Et j’ai appris.

Imposer SON rythme…à ses affaires

Vous êtes des chefs, à vous de jouer. La vraie réussite du chef d’entreprise réside dans l’art de maîtriser l’amplitude des évènements, de les initier plutôt que de les subir, de les prévoir pour mieux les modérer. Pourtant, et précisément en démarrage ou en période de forte croissance, ou pour toutes sortes de motivations personnelles ou d’affaires mal définies, il arrive trop souvent que le déséquilibre s’invite. Est-ce possible de l’éviter ? Peut-on vivre l’entrepreneuriat en équilibre ?

Définir SA réussite entrepreneuriale

Réalistement, je ne le crois pas. D’ailleurs, j’ai beau chercher et chercher, je n’ai aucun souvenir d’un entrepreneur qui m’a raconté une belle histoire entrepreneuriale à la Walt Disney. C’est vivant les affaires ! On peut imager que les montagnes russes des affaires c’est comparable aux battements du coeur. On ne veut surtout pas ce que battement tombe à plat... C’est la mort ! Cela dit, il y a une différence entre une activité cardiaque très intense, un essoufflement, des palpitations très intenses et un rythme cardiaque contrôlé. On utilise la cohérence cardiaque et la respiration pour ralentir un battement de coeur qui part en vrille. On s’entraîne aussi pour améliorer son cardio. Suivant la même analogie, on peut chercher à atténuer les périodes de débordement et apprendre à contrôler le rythme de ses affaires. Respirer, se recentrer sur l’essentiel, revoir le plan, faire des choix, sont autant de moyens de maîtriser le rythme de ses affaires.

Cela doit répondre à une équation toute simple, mais combien difficile à atteindre :

COHÉRENCE PERSONNELLE + STRATÉGIES D’ENTREPRISES = RÉUSSITE ENTREPRENEURIALE

À la recherche de cohérence et de focus

La manière de parcourir son chemin en affaires, d’être en cohérence avec ses valeurs, avec ses ambitions et dans le respect de ses capacités et des individus qui nous entourent défini notre cohérence personnelle. Pouvez-vous imaginer vivre la satisfaction profonde de vos performances en affaires si, fondamentalement, elle est contre vos valeurs, par exemple ? Ou pire, imaginez cette semaine folle à travailler 80 heures/semaine et à récolter les mercis et les bravos de vos collaborateurs, puis, vous rentrez à la maison et toute la famille vous ignore. Vos proches en ont assez de vos affaires ! Est-ce une belle réussite entrepreneuriale ?

Identifier les gruges-temps

L’exercice exigeant de la réflexion personnelle et de la réflexion d’affaires permet l’alignement des choix. Car ce qui nous égare de tous les aspects fondamentaux des affaires c’est trop souvent notre incapacité à dire NON. Les opportunités sont tellement alléchantes pour toutes sortes de raisons : il s’agit très souvent majoritairement des gruges-TEMPS. En voici une belle liste :

  • Devenir membre d’un C.A. influent

  • Dire oui à une commande trop complexe d’un client trop exigeant

  • Accepter un employé aux valeurs divergentes des nôtres

  • Étendre son marché en dehors de son territoire naturel

  • Accepter des invitations de toute part, par complaisance ou pour nourrir son égo…

Il y a mille et une façon de perdre le focus et ça peut arriver très rapidement et quand les affaires vont bien !

Filtrer les opportunités et apprendre à dire NON

Si bien que le désir et l’ambition d’une réussite fulgurante sont devenus de mauvais amis. Sans un bon filtre à opportunités, et une ferme capacité à dire non, on perd la cohérence. Sans définition précise de son alignement personnel et d’affaires, on peut se perdre en entrepreneuriat. Le terrain de jeu c’est la planète !

Prendre du temps pour faire cette réflexion… par ici!

L’École d’entrepreneuriat de Québec et Rouge Canari vous invite à poursuivre votre réflexion et à nous la partager en complétant le questionnaire suivant.

  • Nous nous engageons à analyser l'ensemble des réponses pour en faire un sommaire que nous vous partagerons personnellement;

  • Nous nous engageons à la plus stricte confidentialité;

  • Nous nous engageons à continuer de vous inspirer!


Nathaly Riverin , Présidente de  Rouge Canari
rouge canari

Nathaly Riverin a décliné sa passion autour de projets d’avant garde en entrepreneuriat. Elle amorcera sa carrière “d’entrepreneure en série” en initiant une succession de projets: le GEM Canada, le Centre de recherche sur la culture entrepreneuriale, l’Indice entrepreneurial québécois et le projet des communautés entrepreneuriales, Femmessor et la Fondation de l’entrepreneurship. Sa vision pour Rouge Canari est simple! Changer le monde, un entrepreneur à la fois. Elle souhaite le faire en rassemblant une équipe de passionnées d’entrepreneuriat, les meilleurs du domaine et offrir un service d’impacts à ses clients.