Concrétiser son plan par la gestion de la performance

Gestion de la performance_Traxion-min.jpg

Le meilleur des plans n’a aucune valeur s’il est oublié sur une tablette ou au fin fond d’un disque dur. La gestion de la performance, c’est vous outiller et mettre toutes les chances de votre côté pour atteindre le succès.

Définir des indicateurs clés de performance

La première étape pour être en mesure de gérer la performance d’une entreprise est de définir ce que signifie pour elle la performance. Sa définition peut être très différente d’une entreprise à l’autre selon leur contexte économique, leur marché, leurs ressources, leurs contraintes et leur vision.

Quels sont les principaux objectifs qu’on doit atteindre pour concrétiser la vision de votre entreprise?

À l’aide d’indicateurs clés de performance (très souvent appelés KPI pour Key Performance Indicators), on peut mesurer la performance de l’entreprise au fur et à mesure que les choses avancent.

Un indicateur doit être une donnée mesurable, qu’on peut utiliser pour comparer la réalité aux objectifs qu’on s’est fixés. Par exemple, si votre objectif principal est d’augmenter les ventes, l’utilisation de la croissance du chiffre d’affaires serait appropriée. Si vous souhaitez plutôt mieux contrôler vos coûts, le pourcentage de marge brute ou de rentabilité par projet seraient de bons indicateurs. Votre focus est plutôt sur votre présence web? Vous pourriez utiliser la portée de vos publications ou encore votre taux de conversion.

Pour une gestion de la performance performante, il est important de choisir des indicateurs qui touchent l’ensemble de l’entreprise et non pas seulement les aspects les plus sexy. Par exemple, la santé financière de l’entreprise en termes de rentabilité et de liquidité devrait toujours en faire partie. En général, il semble que les entreprises qui utilisent six indicateurs ou plus réussissent mieux que les autres. Pas question toutefois d’avoir une liste interminable : l’analyse des indicateurs doit tenir sur une seule page.

Faire un suivi assidu

Fixer des indicateurs mais ne pas les suivre assidûment, c’est une presque une perte de temps. Déterminer les indicateurs est un bel exercice stratégique mais n’assure pas que les objectifs seront atteints. Pour optimiser la démarche, il faut mesurer les résultats régulièrement. Ça vous permettra, lorsqu’un résultat n’est pas satisfaisant, de trouver la cause du problème rapidement et de réagir alors qu’on peut encore rectifier la situation et non pas lorsqu’il est trop tard.

Pour que ça fonctionne bien, il y a trois règles à respecter :

  • Avoir accès à des informations à jour et faciles à utiliser;

  • Désigner un responsable de monitorer les indicateurs et s’assurer qu’ils répondent aux attentes;

  • Persister: ce n’est pas parce que ça va bien qu’on peut cesser le suivi.

Recommencer!

Les indicateurs ne doivent pas être inflexibles. Les situations évoluent et les entreprises aussi. Si on s’aperçoit d’une contrainte qu’on n’avait pas identifiée, d’une nouvelle opportunité qui se présente ou d’un changement dans les priorités, on doit rajuster les indicateurs. Plus vous gardez vos indicateurs près de vous, plus vous avez le contrôle et êtes en mesure d’avoir un impact concret sur la performance de votre entreprise.

(1) Les cinq facteurs clés et les cinq pièges à éviter pour réussir en affaires, <https://www.bdc.ca/fr/Documents/analyses_recherche/cinq-facteurs-cles-et-cinq-pieges-eviter.pdf>, Banque de développement du Canada, 2014.

Comptable professionnelle agréée et détentrice d’un MBA en gestion de la performance, Anne Dugal-Ferron est avant tout une entrepreneure. Après avoir travaillé en cabinet, en entreprise et entrepris elle-même, elle a fondé Traxion, un cabinet de CPA entièrement dédié à l’entrepreneuriat. L'offre se divise en trois spécialités : la planification stratégique, pour aider les entrepreneurs prendre en considération tous les enjeux de leurs projets et à en optimiser la réalisation, la gestion de la performance, pour leur permettre de prendre le contrôle de leurs affaires et de maximiser la rentabilité de leurs efforts, puis le transfert d’entreprise. Chaque membre de l'équipe s’est déjà lancé en affaires au moins une fois : ils comprennent la réalité des entrepreneurs et n’ont pas peur de les accompagner sur le terrain pour nous assurer que leurs plans se concrétisent.

La raison de l’implication de Traxion avec l'ÉEQ

La mission de l’ÉEQ cadre parfaitement avec celle de Traxion : nous visons tous deux à soutenir et propulser les jeunes entreprises. L’opportunité de me joindre à l’équipe de l’École à titre d’experte en planification stratégique et en gestion de la performance est pour moi une occasion en or de contribuer au succès d’entreprise en croissance , de collaborer avec d’autres experts ayant des compétences complémentaires aux miennes et de me mettre au défi en développant de nouvelles méthodes afin d’offrir le maximum aux participants du Parcours.