Entrepreneur à 21 ans: Le parcours de Liam Garneau

LiamGarneau_Park.jpg

J’ai fait partie de la deuxième cohorte de l’École d’entrepreneuriat de Québec afin de lancer ma toute première entreprise, sharingparking.com. L’ÉEQ a été un aspect important et formateur concernant le lancement de mon entreprise. Au cours de ma formation, j’ai su me développer en tant qu’entrepreneur et surtout en tant que personne. La méthode d’enseignement est différente de tout ce que vous avez déjà vu. L’ÉEQ n’est pas un incubateur ou autre, il s’agit de cours concrets qui t’amènent à développer tes qualités entrepreneuriales afin de pouvoir mettre le tout en pratique. Cependant, il ne faut pas penser que l’École va te tenir par la main ! Tout comme en affaires, tu devras prendre l’initiative et agir de ton plein gré. Même si tu ne te sens pas entièrement prêt, tu devras faire le saut et prendre le risque de lancer ce projet qui te tient à coeur. Tu ne seras jamais réellement prêt à lancer ton entreprise. D’ailleurs, la citation suivante illustre bien ce qu’est l’entrepreneuriat : 

What is an entrepreneur? Someone who jumps off a cliff and builds a plane on the way down.
— Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn

Ainsi, le rôle de l’ÉEQ est de t’épauler et de te diriger dans cette aventure. Tu devras t’adapter et apprendre en même temps que tu réaliseras ton projet ; il n’y a pas de recette secrète ou de « shortcut ». 

 Ce que l’ÉEQ a représenté pour moi : 

  • Une façon de me développer en tant que personne : 

Étant le plus jeune de la cohorte (19 ans à l’époque), j’ai dû m’adapter afin de ne pas laisser mon âge être un aspect négatif dans la vision. À l’ÉEQ, je n’ai pas eu le choix de grandir et de changer afin de tenir un discours et de faire valoir mes points de vue, au même titre qu’une personne ayant le double de mon âge. Mon développement personnel est assurément l’aspect que j’ai le plus apprécié de l’école. Je peux vous assurer que je ne suis plus la même personne que j’étais au début de ce cours.

  • Une façon de me développer en tant qu’entrepreneur : 

Bon, je crois que ce point était inévitable. En participant à l’ÉEQ, j’ai acquis des connaissances qui me serviront tout au long de ma vie, tout type d’entreprise confondu. Chaque entreprise est différente et se doit d’être approchée différemment. Cependant, il y a des bases cruciales à apprendre et je les ai acquises lors de mon passage.

  • Un écosystème entrepreneurial hors pair : 

L’ÉEQ, c’est bien plus que de simples cours, c’est un écosystème et une immersion complète dans ce monde qui me passionne : l’entrepreneuriat. Même sans lancer une entreprise, tu peux comprendre ce que représente le lancement d’une entreprise. Cet aspect est crucial, car il se peut que tu songes à te lancer en affaires, mais que ce ne soit pas fait pour toi finalement. C’est entièrement correct (et plus sensé, tu n’as pas à t’occuper de tous les problèmes et stress liés à l’exploitation d’une entreprise). Tu peux performer et être épanoui dans ton travail en tant qu’intrapreneur. C’est une autre façon de développer des projets et de faire ce que tu aimes au sein de l’entreprise. 

  • Un accompagnement pendant et après la formation : 

Je tiens à souligner le travail exceptionnel de M. Christian Paggi, le « coach-formateur » qui nous accompagne tout au long de la formation. Un être exceptionnel. Il a su nous épauler et nous guider tout au long de la formation. Et ce n’est pas tout ! Même après la formation, il nous offre de l’aide et un suivi. Il en va de même pour M. Carol Gibert, une autre personne d’exception. Toute l’équipe de l’ÉEQ offre un suivi après formation incomparable.

Je conseille l’ÉEQ pour tous ceux ayant le désir de travailler fort afin d’atteindre leur but. L’école n’est pas magique, vous allez devoir travailler, prendre des risques, sortir de votre zone de confort, mais vous aurez surtout du plaisir. Lancer une entreprise peut s’avérer difficile, vous allez parfois vous sentir démotivé et angoissé, mais il ne faut pas lâcher. L’école est là pour vous entourer et vous orienter vers des ressources fantastiques, mais surtout des personnes ayant déjà vécu ce que vous allez vivre.

Ah oui, en passant, allez voir l’entreprise que j’ai lancée à la suite de ma formation : sharingparking.com !

Comme Liam, assure la réussite de ton entreprise avec le AEC Démarrage et gestion de son entreprise de l'École d'entrepreneuriat de Québec, un parcours innovant orienté sur la pratique et les réalisations concrètes

Passionné des affaires et de la technologie, Liam Garneau œuvre dans le domaine numérique depuis quelques temps déjà. À seulement 21 ans, il est le fondateur de PARK, une plate-forme de partage de stationnements privés. Il travaille également avec plusieurs entreprises afin d’augmenter leur revenu et leur visibilité sur le web. Il est présentement étudiant en design de produits à l’Université Laval et finissant de la cohorte 2016 de l’École d’entrepreneuriat de Québec.